Trait d’union n°7 – Viiiite, plus que quelques mois pour ne pas perdre vos heures de DIF !

En 2004, le DIF – le Droit Individuel à la Formation – a été créé en vue de permettre aux salariés de se former. Un salarié pouvait acquérir 20 heures de formation par an et cumuler jusqu’à 120 heures.

En 2015, le DIF a été remplacé par le CPF… une petite révolution dans le monde de la formation professionnelle.
Avec le CPF, le salarié acquiert 24 heures de droit à la formation par an, et le plafond est de 150 heures.
Mais la différence majeure se situe ailleurs : le DIF était auparavant rattaché au contrat de travail du salarié.
Si le salarié quittait son entreprise, il perdait ses heures de formation acquises.
Avec le CPF, les droits à la formation sont attachés à la personne qui les conserve donc en cas de changement d’entreprise.

Il était prévu que les heures de DIF non intégrées au compte CPF au 31 décembre 2020 soient perdues.
En raison de la crise sanitaire, un petit délai a été accordé… profitons-en !
Il est donc possible, jusqu’au 30 juin 2021, d’intégrer vos heures de DIF à votre compte CPF.
Pour cela, vous devez saisir votre solde d’heures de DIF qui apparait sur votre bulletin de salaire de décembre 2014 ou janvier 2015, ou sur une attestation de droits fournie par l’employeur, ou sur le dernier certificat de travail.

En janvier 2019, le CPF a évolué et a été converti en euros, avec un taux de conversion de 15€ par heure.
Les heures de DIF que vous intégrerez à votre compte CPF seront donc converties de la même façon, à hauteur de 15€ par heure.

Nos dernières actualités