Et si le coaching professionnel était pour vous ?

Le coaching n’est ni la panacée ni le dernier gadget à la mode. Il s’agit d’une méthode créative qui sollicite des changements en modifiant certains comportements. Le coaching professionnel induit l’idée de construire, d’inventer des façons de travailler plus efficaces et de s’épanouir pour avancer dans sa carrière.

Aujourd’hui, les entreprises font face à des besoins auxquels le coaching peut tout à fait répondre : quels sont-ils ? Comment s’appliquent-ils sur le plan individuel ? Et si le coaching professionnel était pour vous ?

Qu’est-ce que le coaching professionnel ?

À travers les articles de presse, sur Internet et à la télévision, le coaching est un sujet qui fait couler beaucoup d’encre. Présenté comme une méthode d’amélioration des performances, le coaching semble présenté comme une solution à tous les maux. Pour preuve, il suffit de chercher « coaching professionnel » sur Google pour obtenir plus de 70 pages d’offres de cabinets et associations proposant leurs services !

Il est temps de rendre au coaching professionnel ses lettres de noblesse et d’en définir, avant toute chose, les tenants et les aboutissants.

L’étymologie du mot « coaching » remonte au XIXe siècle. Néanmoins, le coaching en entreprise est une notion relativement récente. Elle est née du monde anglo-saxon dans lequel les pratiques managériales sont spécifiques. En France, le coaching est apparu dans les années 80, d’abord dans le monde sportif. C’est notamment à Vincent Lenhardt que l’on doit l’arrivée du coaching en entreprise. Surnommé « le pape du coaching », il est le premier Français à avoir écrit sur le sujet.

Aujourd’hui, il existe plusieurs orientations de coaching, mais la définition reste la même. Nous évoquerons celle que présente le site Mediat Coaching, conçu par Isabelle Laplante et Nicolas De Beer : « le coaching est l’accompagnement d’une personne dans un moment clé de sa vie professionnelle ».

En termes simples, le coaching repose sur une base qui se veut une référence au principe socratique : « connais-toi toi-même ». Pour mieux se comporter, une personne doit d’abord mieux se connaître. Le coaching, c’est donc :

  • La capacité de se situer soi-même dans une action en devenir
  • La mesure des effets d’une décision
  • La faculté de se regarder agir

 

Que faut-il attendre du coaching ?

Tour à tour, le coaching recouvre des champs bien différents. On parle notamment de coaching situationnel, de coaching stratégique, de coaching de crise, de coaching de croissance… En tout état de cause, nous retiendrons que l’accompagnement peut se faire sur deux axes : il est soit centré sur la personne, soit sur une situation.

Lorsque le coaching est centré sur l’individu, par exemple le manager, il s’agit d’aider la personne à surmonter des obstacles à dépasser. Généralement, il s’agit d’obstacles ponctuels comme la prise d’un nouveau poste ou le dépassement d’un obstacle professionnel. Par exemple, un manager qui dit « je ne sais pas gérer mes priorités », aura tout intérêt à faire appel au coaching professionnel pour dépasser ce blocage.

Dans le domaine professionnel, le coaching répond également aux besoins de gérer son stress et ses émotions, développer son image, ses talents de leader…
Lorsque le coaching est centré sur la situation (on parle de coaching situationnel), on se concentre sur l’opérationnel, habituellement dans le cadre d’un processus d’accompagnement au changement. Les exemples qui illustrent ce type de coaching sont : les conflits managériaux en cas de crise sociale, la conduite du changement, la vision stratégique, la cohésion d’équipe…

Chez Sup’Expertise, le coaching professionnel est proposé par une équipe de spécialistes RH chevronnés. Pour en apprendre plus, cliquez ici.

Nos dernières actualités